SCPI Déficit Foncier: URBAN PIERRE N°3

POLITIQUE D’INVESTISSEMENT

L’objectif de la SCPI URBAN PIERRE N°3 est de constituer un patrimoine immobilier locatif composé d’immeubles, ou parties d’immeubles à usage d’habitation, situés en centre-ville exclusivement orientés autour du bâti ancien à rénover.

La SCPI a choisi de privilégier les métropoles régionales françaises, disposant de dessertes TGV, bénéficiant d’un réel dynamisme économique et offrant des perspectives démographiques favorables.

Notre SCPI vise l’acquisition d’ immeubles bourgeois : immeubles de caractère, situés dans les quartiers vivants et commerçants de centre-ville, principalement à usage d’habitation et disposant de commerce en rez-de-chaussée.

Cette politique d’investissement permet de s’inscrire dans le mouvement de reconquête des centres villes. Mouvement nourri à la fois par les politiques actives de la rénovation du bâti ancien et par le retour de commerces de proximité. Par cette stratégie, vous constituez ainsi un patrimoine immobilier efficacement diversifié tant sur le plan géographique que sur la nature des actifs (habitations & commerces).

EXEMPLE D’INVESTISSEMENT

Foyer fiscal soumis à la tranche marginale d’imposition de 45%

Revenus fonciers existants : 15 000 par an

Souscription : 50 000 soit 100 parts

Quote-part cible de travaux : 27 000 (54%)

hypothese-UP3

Soit une économie fiscale cible totale de plus de 32% du montant de la souscription.

En investissant dans la SCPI URBAN PIERRE N°3, vous optimisez la fiscalité de vos revenus fonciers existants.

L’associé constatera, au cours des deux premières années, l’imputation d’une quote-part du déficit foncier généré par la SCPI, sur ses revenus fonciers et le cas échéant sur son revenu global dans la limite de 10 700 .

En contrepartie, l’associé s’engage à conserver ses parts pendant 3 ans à compter de la dernière année d’imputation des déficits fonciers sur le revenu global, sachant qu’en l’absence probable de marché secondaire, le souscripteur ne peut espérer récupérer son argent qu’à partir de la dissolution de la société, soit 15 ans. Le délai total d’immobilisation de l’investissement est d’environ 16 ans pour permettre la liquidation totale des actifs de la société compte tenu de la période inhérente à la vente du patrimoine.

La SCPI s’engage à louer les appartements pendant la même durée de 3 ans, le traitement fiscal dépend de votre situation individuelle et est susceptible d’être modifié ultérieurement.

PLUS-VALUES IMMOBILIERE EN DEFICIT FONCIER

Lors de la revente, les modalités de calcul de la plus-value et donc de son imposition sont les suivantes :

plus-value-UP3

Ainsi, dans l’hypothèse d’une souscription de 50 000 , la plus-value éventuellement taxable lors de la revente des biens immobiliers serait de l’ordre, en l’état actuel du droit applicable, de 4 760 euros soit de 9,52% du montant de la souscription initiale.

En l’absence de revalorisation des biens à terme, le prix de revente incluant le montant des travaux, pourrait être nettement supérieur au prix d’acquisition, et ainsi générer un impôt sur les plus-values fiscales.

La rentabilité d’une SCPI « Déficit foncier » ne peut donc être appréciée qu’à la fin des opérations de liquidation et non sur la seule économie d’impôt à la souscription. Même en cas de perte sur la revente des immeubles à l’échéance, un impôt sur la plus-value pourra être prélevé sur le prix de cession des immeubles.

LES ETAPES DE VOTRE INVESTISSEMENT

Tableau récapitulatif URBAN PIERRE N°3

Facteurs de risque

Vous investissez dans une SCPI fiscale « déficit foncier », permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit « déficits fonciers ». Le régime déficit foncier de droit commun permet au porteur de parts d’imputer sur ses revenus fonciers, et dans la limite de 10 700 euros, sur son revenu global, la quote-part des dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration exposées par la société sur les immeubles qu’elle aura acquis, conformément aux articles 31 I-1° et 156 I-3° du Code général des Impôts.

Lorsque vous investissez dans ce type de SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

  • votre investissement permet de bénéficier des avantages fiscaux exposés en page 4 au paragraphe « Objectifs de rentabilité potentielle » et page 10 au paragraphe « Régime fiscal des associés » de la note d’information. Avant de souscrire, vous devez vous assurer que ce produit correspond à votre situation fiscale : en effet, l’économie d’impôt s’applique uniquement dans le cadre de l’impôt sur le revenu (et en aucun cas de l’impôt sur les sociétés) et dépend de la nature de vos revenus et de votre taux d’imposition ;
  • il est rappelé en outre que la fiscalité applicable aux porteurs de parts de la SCPI (revenus et déficits fonciers, plus-values) est susceptible d’évoluer au cours de la période d’investissement ;
  • il s’agit d’un placement à long terme, vous devez conserver vos parts pendant une durée correspondant à un minimum de 3 ans à compter de la dernière année d’imputation des déficits fonciers sur le revenu global, sauf à perdre le bénéfice de l’imputation des déficits fonciers sur votre revenu global : sachant qu’en l’absence probable de marché secondaire, le souscripteur ne peut espérer récupérer son argent qu’à la dissolution de la société, soit 15 ans. Le délai total d’immobilisation de l’investissement est d’environ 16 ans pour permettre la liquidation totale des actifs de la société compte tenu de la période inhérente à la vente du patrimoine ;
  • cet investissement comporte un risque de perte en capital ;
  • la liquidité du placement sera très limitée. L’avantage fiscal, composante importante de la rentabilité du placement, ne peut être transmis, si bien que les possibilités de revente des parts seront réduites, sauf à des prix très décotés. La SCPI ne garantit pas la revente des parts ;
  • la Société de Gestion pourra contracter des emprunts au nom de la SCPI, pour compléter le financement de ses investissements, grâce aux revenus potentiels perçus par URBAN PIERRE N°3, dans la limite d’un montant maximal d’un million d’euros qui devra être approuvé par l’Assemblée Générale Ordinaire des associés de la SCPI. Ce montant devra être compatible avec les capacités de remboursement de la SCPI, déterminées sur la base de ses recettes ordinaires. Cette opération présente un caractère risqué : en cas de baisse du marché immobilier, la SCPI peut être dans l’impossibilité de rembourser les emprunts souscrits.

Au-delà des avantages fiscaux, la rentabilité d’un placement en parts de SCPI est de manière générale fonction :

  • des éventuels dividendes qui vous seront versés. Le versement des dividendes n’est pas garanti et peut évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction des conditions de location des immeubles, notamment de la date de mise en location des immeubles et du niveau des loyers ;
    La SCPI ne commencera à percevoir des loyers qu’à partir du 4ème trimestre 2017, après la mise en location des immeubles acquis au 2e semestre 2015.
    Les potentiels acomptes sur dividendes sont envisagés à compter du 1er semestre 2018.
    Durant une période d’une durée totale de 20 à 24 mois, la SCPI se consacrera à l’acquisition de l’ensemble de son patrimoine et aura initié les travaux de rénovation sur l’ensemble des actifs acquis, les phases d’acquisition et de réalisation des travaux pouvant se chevaucher.
  • du montant du capital que vous percevrez, soit lors de la vente de vos parts, soit lors de la liquidation de la SCPI. Ce dernier montant n’est pas garanti et dépendra du prix de cession du patrimoine immobilier détenu par la SCPI et de l’évolution du marché de l’immobilier d’habitation sur la durée de placement.
  • du régime fiscal du placement, qu’il s’agisse de l’imposition des revenus et plus-values réalisées (différence entre le prix de revente et le prix d’acquisition de l’immeuble) ou du calcul et de l’imputation des déficits fonciers, susceptible d’évoluer favorablement ou défavorablement au gré des différentes dispositions qui seront adoptées au cours de la vie sociale et au gré de l’évolution éventuelle du droit positif applicable.

Ainsi, la rentabilité d’une SCPI de déficit foncier ne peut donc être appréciée qu’à la fin des opérations de liquidation et non sur la seule économie d’impôt. Par ailleurs, au regard de la législation actuellement applicable, même en cas de perte sur la revente des immeubles à l’échéance, savoir : un prix de revente inférieur au montant global de l’investissement (prix d’acquisition et travaux), un impôt sur la plus-value pourrait être prélevé sur le prix de cession des immeubles.

SCPI Déficit Foncier: URBAN PIERRE N°3

Documents à télécharger

Notice-et-statutdocument-commercial-bordure bulletin-trimestriel-bordure-no-right-borderrapport-annuel-bordure

SCPI Déficit Foncier: URBAN PIERRE N°3

SCPI URBAN PIERRE N°3 est propriétaire de 16 actifs immobiliers :

 

Adresse Date d’acquisition
TOULON – 27, rue Picot 26/11/2015
TOULOUSE – 2, rue de Metz et 52, rue des Couteliers 27/11/2015
TOULOUSE – 12 avenue Honoré de Serres 27/11/2015
TOULON – 2, rue Baudin 15/12/2015
ROUEN – 59, boulevard de la Marne 10/12/2015
DINARD – 19/21, rue Gardinier et 12, rue du petit Manoir 16/12/2015
TOULOUSE – 7, rue Cafarelli 16/12/2015
HYERES – 6, avenue des Iles d’Or 16/12/2015
NIMES – 6, square de la Bouquerie 16/12/2015
GARCHES – 9 avenue du maréchal Joffre 16/06/2016
TOULON – 9 rue Hoche 22/07/2016
CAEN – 49, rue de l’ancienne Boucherie 25/11/2016
BAYONNE – 4, boulevard Jean d’Amou 19/12/2016
PAU – 18-20, rue Alexander Taylor 08/12/2017
ANGERS – 3-5 rue Roger Groizeleau 27/12/2017
SAINTES – 62, cours National 28/12/2017

TOULON (83) – 27, RUE PICOT

La ville

L’investissement en quelques mots

 

Voir le reportage photo

TOULOUSE (31) – 2, RUE DE METZ ET 52, RUE DES COUTELIERS

La ville

L’investissement en quelques mots

Voir le reportage photo

TOULOUSE (31) – 12 avenue Honoré de Serres

TOULON (83) – 2, rue Baudin

ROUEN (76) – 59, boulevard de la Marne

La ville

L’investissement en quelques mots

Voir le reportage photo

DINARD (35) – 19/21, rue Gardinier et 12, rue du petit Manoir

TOULOUSE (31) – 7, rue Cafarelli

La ville

L’investissement en quelques mots

Voir le reportage photo

HYERES (83) – 6, avenue des Iles d’Or

La ville

L’investissement en quelques mots

Voir le reportage photo

NIMES (30) – 6, square de la Bouquerie

La ville

L’investissement en quelques mots

Voir le reportage photo

GARCHES (92) – 9 avenue du maréchal Joffre

La ville

L’investissement en quelques mots

TOULON (83) – 9 rue Hoche

La ville

L’investissement en quelques mots

SCPI Déficit Foncier: URBAN PIERRE N°3

Marché secondaire

Si vous souhaitez acheter ou vendre des parts de la SCPI URBAN PIERRE N°3, vous devez impérativement compléter un mandat d’achat ou de vente de parts, que vous pouvez vous procurer auprès de la Société de Gestion ou en téléchargeant les documents suivants :

–        Le mandat d’achat

–        Le mandat de vente

–        Le mandat d’annulation ou de modification

–        Le questionnaire « connaissance client »

Pour plus d’informations, la Note d’Information de la SCPI URBAN PIERRE N°3, téléchargeable sur le présent site, détaillant notamment les conditions générales de souscription, les frais, le fonctionnement de la SCPI, les facteurs de risque, doit être consultée.

Vous trouverez, ci-dessous, les cinq prix d’achat les plus élevés et les cinq prix de vente les plus faibles figurant sur le registre ainsi que les quantités demandées ou offertes à ces prix. Il se peut qu’il y ait moins de cinq propositions d’achat et/ou moins de cinq propositions de vente.

Auquel cas toutes les offres sont mentionnées dans le tableau suivant (mise à jour des dernières propositions de ventes et achats réceptionnées et enregistrées dans nos services à ce jour, 30/11/2018 ) :

 

ORDRES D’ACHAT ORDRES DE VENTE
Prix les plus hauts offerts à l’achat (1) Nombre de parts demandées Prix les plus bas offerts à la vente (1) Nombre de parts demandées
421 80

Prochaine date de confrontation des ordres : 27/12/2018

Les informations apparaissant sur ce site ne sauraient être considérées comme la sollicitation d’une offre d’achat ou de vente de tout produit de placement financier géré par la société URBAN PREMIUM. L’investissement en parts de SCPI n’offre pas de garantie en capital. Les performances passées ne sauraient être une garantie des performances futures. L’offre de services et de produits présentés sur ce site ne constitue pas un engagement commercial. La société de gestion ne garantit pas la revente des parts. Les performances des produits présentés sur le présent site ne sont pas garanties par la société de gestion.